Forum BMW anciennes et de collections.

BMW Oldschool et Youngtimers
Nous sommes le 15 Déc 2019, 00:45

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 01 Jan 2012, 20:27 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Evidemment vous aurez pris le titre au second degré, en référence à ces célèbres ouvrages qui finalement contiennent deux ou trois cent pages… :42:

On trouve des dizaines de sites et de PDF concernant l’allumage sur internet, je vais essayer de vous expliquer les phénomènes sans recopier ce qui est déjà en ligne, plutôt je vais essayer d’expliquer ce que j’ai compris.

En gros essayer de faire comprendre, au lieu d’apprendre. Ce qu’on a compris, on peut l’expliquer sous diverses vues et on ne l’oublie jamais, alors que ce qu’on a appris, on ne peut pas toujours l’expliquer et on l’oublie facilement.

Pour commencer, on va se situer par rapport aux différents types d’allumage existants.

-L’allumage par magnéto, ou volant magnétique.
-L’allumage par batterie.

Dans la famille des allumages par batterie on a :
-Système classique à rupteur.
-Système classique à rupteur assisté électroniquement (électronique génération 1).
-Système sans rupteurs avec allumeur classique (électronique génération 2).
-Système cartographique, sans rupteur ni allumeur ni avance centrifuge (électronique génération 3).
-Système à décharge de condensateur (complètement différent, pas utilisé par BMW… ?)

On va étudier le système d’allumage par batterie et rupteur, on verra par la suite que le principe est exactement le même avec les allumages électroniques, avec quelques perfectionnements que l’on ne peut pas comprendre tant que l’on a pas parfaitement saisi le fonctionnement du système de base.

On devra étudier les bases du magnétisme et de l’induction, ainsi que l'ionisation de l'air ou du mélange gazeux, pour comprendre tous les enjeux.
Sur cette base, on étudiera les phénomènes se produisant simultanément dans le circuit primaire et le secondaire, l’importance de l’angle de came, de l’avance à l’allumage, de l’écartement du rupteur et des bougies, la combustion, etc…

Comme introduction, voila un schéma de base.

Lorsque le rupteur est fermé, le courant circule dans la bobine, la tension au câble 1 (numéro 6 sur l’image) est nulle, quelques millivolts seulement de chute de tension au rupteur (si il est propre), et la lampe témoin branchée pour le réglage du point d’allumage statique (statique = à l’arrêt) est éteinte car ses deux pôles sont reliés à la masse (en rouge sur le dessin).

Lorsque le rupteur est ouvert, le courant ne circule pas dans la bobine, la tension au câble 1 est la tension de la batterie, la lampe témoin s’allume car elle est raccordée à la masse.

C’est précisément au moment où la lampe s’allume, donc au moment où le rupteur s’ouvre, que se produit l’étincelle d’allumage.

Image

Voila pour commencer, c’est facile hein :35:
En attendant la suite, n’hésitez pas à poser des questions ou des suggestions.


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 01 Jan 2012, 23:15 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
L'étincelle:

Pour qu'une étincelle se forme, il faut que l'air devienne conducteur, c'est "l'ionisation".

On considère que dans l'air ambiant, la tension d'ionisation (ou tension d'allumage) est de environ 1000 volt par mm.
Par exemple en approchant deux câbles ayant 1000 volt de différence, en arrivant à 1 mm. l'arc va se créer un passage dans l'air et le courant va passer.
Une fois que le courant passe, l'air est conducteur (ionisé) et la tension durant l'étincelle est nettement inférieure.

Dans le cas d'une bougie, avec un écartement de 1 mm, 1000 volt suffiront pour lui faire faire une étincelle à l'air libre, elle ne demandera pas plus.
Mais dans le cylindre, avec par exemple une pression de compression de 15 bar, il lui faudra 15'000 volt pour faire une étincelle, car il y aura 15 fois plus d'air entre les électrodes.

C'est des ordres de grandeur pour se faire une idée, ensuite la richesse du mélange influe aussi sur la tension nécessaire à l'étincelle de la bougie.

Bien sûr l'écartement des électrodes de la bougie est très important, c'est lui qui règle la tension d'allumage, plus elles sont écartées plus l'allumage doit monter en tension!


Dernière édition par dede2002 le 05 Jan 2012, 01:15, édité 1 fois.

Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 02 Jan 2012, 09:12 
En ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2009, 10:54
Messages: 13718
Photos: 24
Localisation: 22250 Plumaugat
Prénom: Jean -Luc
Type de Old: E38
Type de Old:: E38
Moderne: E38
Age: 62
Métier: Auto entrepreneur .
Merci Dédé , yop en postit. :29:

_________________
Bienvenue sur la BmwOldSchool


http://restaurationautomobiledecollection.e-monsite.com/


Haut
 Profil  Voir la position géographique du membre 
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 02 Jan 2012, 16:09 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
La bobine:

On a compris qu'il faut de la haute tension, des milliers de Volts, alors qu'à bord on a que du 12 Volts.
Il faut donc un transformateur électrique, c'est la bobine d'allumage.
On voit sur le dessin plus haut qu'à l'intérieur de la bobine il y a deux enroulements de fil, le primaire raccordé à la batterie, et le secondaire raccordé aux bougies. Il y a environ 100 fois plus de spires dans l'enroulement secondaire que dans le primaire, ce qui augmente environ 100 fois la tension.

100 x 12V = 1200V, ça ne devrait pas fonctionner... et pourtant ça fonctionne!
---
Le transformateur fonctionne par le principe du magnétisme et de l'induction.
C'est un électro-aimant.
Lorsqu'on a un bobinage autour d'un noyau, et qu'on fait varier le magnétisme, on crée une tension électrique. Mais uniquement quand le magnétisme varie, si vous posez un aimant contre une bobine, il ne se passe rien, plutôt il y aura une induction au moment de le poser car le champ magnétique aura varié, mais tant qu'il sera immobile il n'y aura pas de tension, à chaque mouvement de l'aimant il y aura une variation du champ magnétique et une production de tension.

C'est pour ça qu'un transformateur ne fonctionne qu'avec du courant alternatif, à chaque alternance le champ magnétique varie et une tension est créée.

Dans le cas de la bobine, c'est le rupteur qui va créer les alternances.
Une bobine (pour rupteur) a une résistance de 3 Ohm, donc > loi d'Ohm I = U/R > 12/3=4 Ampères.

Il y a un délai avant qu'il passe 4 Ampères dans la bobine, c'est le temps de chargement de la bobine. Mais pourquoi donc?

C'est assez simple à comprendre, on a un bobinage dans lequel on envoie du courant, donc son champ magnétique varie.

Puisque le champ magnétique varie, il va se créer une tension supplémentaire, qui va contrer celle qu'on envoie dans la bobine. C'est le phénomène de "self-induction".

Ce phénomène assez abstrait est à la base de l'allumage.

On récapitule: on envoie du courant dans la bobine pour créer un champ magnétique, mais ce champ magnétique, en augmentant, créée lui même une tension qui freine le courant qu'on envoie.

Le temps de chargement de la bobine, c.a.d. le délai avant que l'ampérage, et le champ magnétique, arrive à sa valeur maximum, est de plusieurs millisecondes. Plus la résistance du primaire de la bobine est grande, plus ce temps est long. D'où la mise au point des allumages électroniques avec des bobines à faible résistance, donc plus rapides, donc capables d'assurer un meilleur allumage à hauts régimes ;) .

On n'a vu que la première partie, le chargement de la bobine, qui se produit quand le rupteur est fermé.

Au prochain épisode on va étudier l'image du courant sur un oscilloscope, la seule façon de visualiser ces phénomènes qui sont très rapides, et expliquer ce qui se passe lorsque le rupteur s'ouvre...


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 02 Jan 2012, 21:42 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Voila, on a la bobine chargée à bloc, et on va ouvrir le rupteur.

La situation est différente, on a vu que la bobine met du temps à charger, mais quand on coupe le courant c'est instantané, l'ampérage et le magnétisme chutent brutalement et la self induction est aussi brutale.

Le circuit est ouvert, la tension de self induction monte brutalement dans le circuit primaire car elle ne peut pas sortir (circuit ouvert). Le pic de tension dans le circuit primaire monte à plusieurs centaines de Volts et se répercute dans le circuit secondaire, qui est soumis aux mêmes variations de magnétisme. C'est comme ça qu'on obtient la tension nécessaire à l'étincelle.

On ne multiplie pas les 12 Volts de la batterie mais les 200 ou 400 Volts du pic de tension du primaire, on obtient ainsi un pic de tension dans le secondaire de plusieurs (dizaines de) milliers de Volts, qui va monter jusqu'à ce que la tension d'ionisation soit atteinte à la bougie, et se décharger sous forme d'étincelle.
Je rappelle que la tension d'allumage n'est pas définie par la bobine mais par la bougie, si elle n'arrive pas assez haut il n'y a pas d'étincelle...

On récapitule:
rupteur fermé le courant s'installe tranquillement dans la bobine, freiné par la self induction, il n'y a pas d'étincelle car le changement de magnétisme est lent.
rupteur ouvert: chute immédiate de l'intensité, changement rapide de magnétisme, création d'une haute tension dans le secondaire qui va produire l'étincelle.

J'ai préparé une image d'oscilloscope pour commenter tout ça, mais l'hébergeur d'image la refuse, pourtant elle fait 600x899 et 84 kO...


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 02 Jan 2012, 22:18 
En ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2009, 10:54
Messages: 13718
Photos: 24
Localisation: 22250 Plumaugat
Prénom: Jean -Luc
Type de Old: E38
Type de Old:: E38
Moderne: E38
Age: 62
Métier: Auto entrepreneur .
800/600 maxi Dédé :25:

_________________
Bienvenue sur la BmwOldSchool


http://restaurationautomobiledecollection.e-monsite.com/


Haut
 Profil  Voir la position géographique du membre 
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 02 Jan 2012, 23:36 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Et ça c'est quoi :25:
[img]http://bmwoldschool.eu/uploadimages/1325543670_hébergeur%20old.jpg[/img]

Bon j'ai réussi à mettre le tableau, mais j'ai du le réduire à 600 de haut.
C'est un cycle d'allumage, durée 20 millisecondes (ms), correspondant à 1000 t/min pour un 6 cylindres, ou 1500 t/min pour un 4 cylindres.
Je vous laisse plancher dessus :mrgreen:

Image

Explication:
On a deux images synchronisées, en haut le secondaire, en bas le primaire.
Horizontalement on a le temps, en millisecondes [ms].
Verticalement on a la tension, en Volts.

Au point A on a l'ouverture du rupteur, on voit bien la pointe de tension qui monte à 11kV dans le secondaire et presque 400V dans le primaire. c'est très rapide, environ 0.05 ms
De A à B on a l'étincelle, durée 1.5 ms, tension 2000V.
La bosse après l'étincelle vient d'une self induction, lorsque il n'y a plus assez d'énergie l'étincelle s'arrête et le magnétisme varie.
De B à C la tension résiduelle oscille dans la bobine avant de retomber à zéro (amortissement).
De C à D, temps mort en attente de la fermeture du rupteur, qui diminue en augmentant le régime.
De D à E, temps de chargement de la bobine.
De E à F, temps mort en attendant l'ouverture du rupteur, qui diminue en augmentant le régime.

Les temps d'étincelle, d'amortissement et de chargement de la bobine sont des valeurs fixes.

Sur ce dessin, le cycle dure 20 ms, sur un 6 cylindres tournant à 6000 tours le cycle se fera en 3.3 ms, ça devient plus ardu pour obtenir une étincelle puissante...

Cette image provient d'un allumage électronique, sur un allumage à rupteur ce sera pareil, avec moins de tension au primaire et plus de temps pour recharger la bobine.

ça va, pas trop rébarbatif mes explications?

Les images suivantes vont vous plaire, vous verrez la puissance de diagnostique d'une mesure à l'oscilloscope :mrgreen:


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 04 Jan 2012, 12:38 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Diagnostique à l'oscilloscope.

Voila quelques exemples, dans les images ci-dessous on a un cycle moteur sur l'écran.
L'oscillo est synchronisé sur le cylindre numéro 1, les allumages se suivent selon l'ordre d'allumage (1-3-4-2 dans ce cas)
---
a)
Résistance au condensateur, il n'a pas le temps de se charger et une étincelle se produit au rupteur avant l'allumage.
Dans ce cas il est probable qu'en accélérant le moteur cale, car une partie de l'énergie d'allumage se perd dans le rupteur.
Remède: contrôler la connection du condensateur et sa masse > remplacer le condensateur.
Image

---
b)
Tension insuffisante au cylindre numéro 3, causes possibles:
1) manque de compression
2) mauvaise isolation, l'étincelle se fait ailleurs (tête, rotor, câbles)
En décrochant le câble de bougie (attention, uniquement allumage à rupteur!!!), si l'image ne change pas c'est que l'étincelle se fait ailleurs.
Prise des compressions.
Image

---
c)
Rupture d'un câble d'allumage, la tension monte à son maximum et ne sort pas de la bobine.
Dans ce cas l'isolation est excellente, sinon l'arc se produirait ailleurs.
Image

---
d)
Une étincelle ne se fait pas, cause: une bougie est encrassée ou défectueuse, le courant fuit par la porcelaine et la tension d'allumage n'est pas atteinte.
Remède: changer la bougie.
Image

---
e)
La tension chute pendant l'étincelle, cause:
Trop de résistance dans le circuit haute tension.
Remède: contrôler la résistance des câbles et du rotor, dans ce cas il y a des chances que la résistance soit avant les fils de bougies, sinon ça voudrait dire qu'ils ont tous les quatre la même usure.
Image

---
h)
Pas ou peu d'amortissement après l'étincelle, pas d'oscillations au chargement de la bobine:
Cause: mauvaise isolation interne au condensateur.
Remède: remplacer le condensateur.
Image

---
j)

Pointes de tension durant le chargement de la bobine.
Cause: le rupteur rebondit, ressort trop faible.
remède: remplacer le rupteur.
Image
---
Il y a d'autres exemples.

A+, on n'a pas encore tout vu :35:


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 07 Jan 2012, 18:07 
En ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2009, 10:54
Messages: 13718
Photos: 24
Localisation: 22250 Plumaugat
Prénom: Jean -Luc
Type de Old: E38
Type de Old:: E38
Moderne: E38
Age: 62
Métier: Auto entrepreneur .
limiter l'usure des vis platinées : ancienne solution

Image

Un superbe lien pour en apprendre encore plus sur les allumages des moteurs à combustion interne.

http://www.carbier.com/allumage.htm

_________________
Bienvenue sur la BmwOldSchool


http://restaurationautomobiledecollection.e-monsite.com/


Haut
 Profil  Voir la position géographique du membre 
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 07 Jan 2012, 19:31 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Jamais entendu parler de ce système...
Je serais curieux de le voir fonctionner à l'oscilloscope ;)

Edit: après avoir compris le truc, pas de différence visible à l'oscillo, seule la polarité du rupteur et du condensateur change à chaque démarrage, donc moitié-moitié du temps de fonctionnement en moyenne.

Apparemment ça n'a pas pris...


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 07 Juil 2012, 14:45 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2009, 10:01
Messages: 830
Localisation: Genève campagne
Prénom: André
Type de Old: 2002 tii
Moderne: non merci
Age: 47
Métier: coupeur de boulons
Le rôle du condensateur.

On a vu plus haut que le rupteur est un interrupteur qui ouvre le circuit primaire de la bobine.
On a également vu que la tension monte à 200 Volts au moment ou le courant s'arrête de circuler, que dans l'air le courant se fraie un passage (ionisation) à partir de 1000 Volts par millimètre,
et qu'une fois que l'arc s'est produit le courant passe beaucoup plus facilement.

C'est là qu'intervient le condensateur, car une tension de 200 Volts créerait un arc jusqu'à un écartement de 0,2 mm. qui continuerait même en augmentant l'écartement.

Un condensateur est une sorte d'accumulateur d'une capacité définie (unité le Farad), qui peut se charger-décharger presque instantanément.
Il ne doit y avoir aucune résistance à la connexion sinon le temps de chargement est prolongé.
(Une résistance en série avec un condensateur forme un circuit RC, autrement dit un temporisateur, ce qu'il faut absolument éviter dans notre cas.)

Il faut donc que le condensateur absorbe du courant (défini précisément par sa capacité) jusqu'à ce que l'écartement du rupteur soit suffisant, sinon l'arc qui se produirait entre les contacts empêcherait une chute brutale du champ magnétique dans la bobine et diminuerait fortement la puissance de l'étincelle à la bougie.

Le symptôme d'un condensateur défectueux est un moteur qui démarre au ralenti, mais refuse d'accélérer ou cale dès qu'on essaie d'accélérer.
Car au ralenti la pression de compression est faible, donc la tension nécessaire pour créer une étincelle est inférieure.

A+


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 13 Juin 2013, 23:12 
Hors ligne
Mécano confirmé
Mécano confirmé

Inscription: 26 Mar 2011, 22:07
Messages: 111
Photos: 1
Prénom: Hervé
Type de Old: 2000 CS
Moderne: -
Age: 36
Métier: PM Web
Super post dédé, j'ai enfin compris comment tout fonctionnait ... ou presque.
J'envisage de remplacer mon allumage par un transistorisé ... de ce type:
http://www.ebay.fr/itm/JFU4-Bosch-kit-a ... 1e7ae21333

2 questions se posent cependant :
la première : dans quel sens tourne mon allumeur (çà je devrais trouver :) )
la seconde : Ai-je une masse négative ou une masse positive ... et là je ne vois pas ... :)

S'il existe une méthode simple au multimètre je veux bien la connaitre.

Merci


Haut
 Profil  Voir la position géographique du membre 
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 28 Sep 2015, 13:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2015, 13:47
Messages: 22
Photos: 9
Prénom: Sebastien
Type de Old: Bmw 2002
Type de Old:: Bmw 2002
Moderne: Bmw m3 e36
Age: 33
Métier: Certification iso
Image
( Bmw 2002 de 1974 base moteur 100ch la tringlerie est monter sur les carburateur sur la photo on ne la vois pas vu j'ai pris la photo avant :ugeek: )

Mon allumeur est mort pourtant j'ai changé condensateur etc ... mais il a du jeu et par moment il a des points dur ! Bref ! RIP !
Du coup je cherche un allumeur électronique des infos suggestion à ce sujet ?
Quelqu'un a déjà commandé et via quelle site ? Franck de PAF ne vend pas pour a 02 enfin je vais tout de même l’appeler.

J'aimerai ne pas me tromper commander ce qu'il faut bobine et allumeur mais il y a le choix et il faut faire le bon
Sur Mon ancienne http://www.monancienne.com/fr-FR/123-bm ... 23-BMW.htm
Après j'ai trouvé sur ce site : http://www.auto-reverse.com/produit/123-bmw-4-r-v/
Mais je ne connais pas

Bref si quelqu'un a un plan je suis preneur ^^

Ps : Ou si quelqu’un habite en région parisienne je serais ravis de pouvoir en discuter de vive-voix


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 28 Sep 2015, 14:33 
En ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2009, 10:54
Messages: 13718
Photos: 24
Localisation: 22250 Plumaugat
Prénom: Jean -Luc
Type de Old: E38
Type de Old:: E38
Moderne: E38
Age: 62
Métier: Auto entrepreneur .
Mon ancienne est un site de confiance .

_________________
Bienvenue sur la BmwOldSchool


http://restaurationautomobiledecollection.e-monsite.com/


Haut
 Profil  Voir la position géographique du membre 
 
 Sujet du message: Re: L'allumage pour les nuls
MessagePosté: 29 Sep 2015, 09:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2015, 13:47
Messages: 22
Photos: 9
Prénom: Sebastien
Type de Old: Bmw 2002
Type de Old:: Bmw 2002
Moderne: Bmw m3 e36
Age: 33
Métier: Certification iso
Oui j'ai commander chez mon ancienne et j'ai hâte de recevoir mon allumeur et la bobine car il me manque que c'est pièces pour démarrer le moteur :grin:


Haut
 Profil  Pas de position géographique communiquée  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
News News Plan de site Plan de site SitemapIndex SitemapIndex Flux RSS Flux RSS Liste des flux Liste des flux
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO